(Établissement et Service d'Aide par le Travail)

 

Qu’est-ce qu’un ESAT ? Ces structures sont sans doute plus connues du grand public sous la dénomination de CAT (Centres d’Aide par le Travail). Pour rentrer un peu plus dans le détail, un Établissement et service d'aide par le travail est un établissement médico-social de travail protégé, réservé aux personnes handicapées et visant leur réinsertion sociale et professionnelle.

Les ESAT aident les personnes handicapées ne pouvant travailler en milieu ordinaire, en Entreprise adaptée ou de façon indépendante en leur permettant d'exercer une activité professionnelle dans le secteur protégé.

Un ESAT est à la fois :

    • un établissement médico-social, relevant des dispositions du Code de l'action sociale et des familles.
    • une structure de mise au travail et donc peut être considéré comme une entreprise ayant un rôle de production contribuant à son budget.

 

Pour travailler dans un ESAT il faut :

    • être travailleur handicapé reconnu et orienté par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), anciennement Cotorep.
    • être âgé d'au moins 20 ans (dérogation possible à partir de 16 ans, effectuée par la CDAPH).
    • avoir une capacité de travail inférieure à 1/3 de la capacité de gain ou de travail d'une personne valide ou, pour une personne dont la capacité de travail est supérieure ou égale au 1/3 de la capacité d'une personne valide, avoir besoin d'un ou plusieurs soutiens médicaux, éducatifs, sociaux ou psychologiques ou présenter des difficultés d'adaptation en milieu ordinaire de travail ou en atelier protégé.

 

Lors de l'admission dans un ESAT il n'y a ni contrat de travail, ni embauche, il s'agit d'une orientation de la Commission pour les Droits et l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH, ex COTOREP). Le document proposé à la personne souhaitant intégrer un ESAT est un contrat de soutien et d'aide par le travail, qui doit être signé par le directeur de l'établissement et la personne dans le mois suivant son admission. Ce contrat doit ensuite être transmis à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Ainsi, les ESAT visent à favoriser l'intégration professionnelle des personnes et, quand cela s’avère possible à leur permettre de s’intégrer dans un milieu de travail dit ordinaire. D’autre part, les professionnels des ESAT mènent des actions de soutien éducatif auprès des travailleurs, dans le but de favoriser leur autonomie et leur intégration sociale.

Pour terminer, bien que le travailleur d’ESAT n’intègre pas la catégorie des salariés, il perçoit cependant une rémunération comprise entre 55% et 110% du Smic horaire. En cas de temps partiel, la rémunération est réduite en conséquence.

 

En ce qui concerne plus spécifiquement l’ESAT EPCNPH, vous pourrez découvrir les activités proposées dans les pages suivantes.